Comment savoir si on peut faire un prêt immobilier ?

Devenir propriétaire d’un bien immobilier représente une aubaine de nos jours. Or, pour flairer la bonne affaire, il faut passer par une étape ultime, celle d’un prêt immobilier. Faire une demande de prêt immobilier est une chose mais en obtenir en est une autre. Alors comment savoir si l’on peut faire un prêt immobilier ou non ? Voici quelques conseils.

Calculer le montant avant de faire un prêt immobilier

Pour savoir si l’on peut faire un prêt immobilier ou non, il est indispensable de faire une estimation du montant à emprunter. Avant de préparer les documents essentiels à la demande d’un prêt immobilier, il faudrait calculer le montant qu’il est possible d’emprunter en prenant en compte :

Dans le meme genre : Quel est le taux d’endettement maximum ?

  • Sa situation personnelle.
  • Sa situation professionnelle.
  • Le montant demandé pour l’achat du bien immobilier convoité.

Pour calculer le montant du prêt immobilier, il existe plusieurs façons de le faire :

  • Faire une simulation de prêt immobilier.
  • Évaluer la capacité d’endettement ou la capacité d’emprunt.
  • Connaître le taux d’intérêt.

Ces trois points sont impératifs lorsqu’on désire calculer le montant du prêt immobilier. Notons que, la capacité d’endettement d’un emprunteur désigne la somme maximum qu’on est en mesure d’emprunter. Cette capacité tient compte de :

Cela peut vous intéresser : Qu’est-ce que le prêt immobilier jeune ?

  • Le taux d’endettement qui ne doit pas dépasser 33% des revenus.
  • Le reste à vivre qui représente 67%.

Outre la capacité d’endettement, il est aussi indispensable de connaître le taux d’intérêt et même de trouver le meilleur taux d’intérêt pour obtenir une bonne condition d’offres de prêt. Il détermine en effet le coût final de l’emprunt.

Etre attentif aux critères des banques avant de faire un prêt immobilier

Maintenant que l’on connaît le montant que l’’on est en mesure d’emprunter, il faudrait ensuite déterminer le profil d’emprunteur répondant aux critères de banques. Pour savoir si l’on peut faire un prêt immobilier, cette démarche peut se révéler décisive.

Quand bien même on possède un taux d’endettement inférieur à 33%, cela reste bien insuffisant pour valider sa demande de prêt. Parmi les critères de validation d’un prêt immobilier sont :

  • L’apport personnel.
  • Contrat de travail CDI.
  • Avoir une épargne.
  • Etre éligible aux aides de financement (taux à prêt zéro…).

En général, chaque établissement bancaire impose des critères propres aux souscripteurs. Mais dans la plupart du temps, ils exigent une situation professionnelle stable qui suppose la détention d’un contrat CDI.

Un apport personnel n’est pas obligatoire dans certains établissements bancaires. Cependant, il est apprécié si on veut avoir la chance d’obtenir :

  • Une durée de remboursement courte.
  • Un taux d’intérêt attractif.
  • Le montant demandé pour le prêt immobilier.

Il serait impossible en effet de déterminer si on a le profil d’un bon emprunteur ou non, et si l’on manque d’information sur les conditions et sur sa capacité d’emprunt.

D’autre part, avoir une épargne est aussi considérée comme un atout tel que le :

  • CLE ou Compte épargne logement.
  • PEL ou Plan épargne logement.
  • Livret A.

Il faudrait alors avoir une épargne suffisamment solide pour améliorer sa chance d’obtenir un prêt immobilier. En effet, les banques doivent évaluer le côté sérieux financier du souscripteur. Si l’on possède une épargne assez solide, cela prouve également qu’on maitrise parfaitement la gestion de notre finance. Il est donc indispensable de ne pas :

  • Subir de découvert durant au moins 6 mois avant de faire un prêt immobilier.
  • Avoir d’autres crédits en cours.

Évaluer tous les frais avant de faire un prêt immobilier

Pour savoir si l’on peut faire un prêt immobilier, il existe un dernier point à considérer. Il s’agit généralement de faire une estimation des frais à payer dans le cadre d’un prêt immobilier.

En effet, certains établissements imposent des frais conséquents au moment de toucher un crédit immobilier tandis que d’autres se limitent aux frais de dossier ou de souscription. Néanmoins, on doit toujours se préparer à toutes les éventualités.

Au moment de la signature du contrat de crédit immobilier, voici les frais à payer immédiatement :

  • les garanties obligatoires.
  • Les frais de dossier.
  • Les frais du notaire.

Pour plus d’informations sur le sujet, notre article “Comment renégocier son prêt immobilier ?” pourrez vous intéresser.