Comment renégocier son prêt immobilier ?

Faire une renégociation d’un prêt immobilier est un droit que tout souscripteur avisé est en mesure de réclamer. Même si le remboursement est déjà en cours, il est possible, voire légal de renégocier le prêt immobilier et de réviser les conditions d’emprunt, plus précisément, le taux d’emprunt. Voici alors comment renégocier son prêt immobilier.

Avoir les bons arguments pour renégocier son prêt immobilier

La renégociation d’un prêt immobilier est une démarche moins fastidieuse qu’une demande de crédit immobilier auprès d’une banque. Il ne faut tout de même pas confondre la renégociation et le rachat de crédit immobilier. Renégocier un prêt immobilier signifie que l’on souhaite :

Cela peut vous intéresser : Quels sont les intérêts d’un prêt relais ?

  • Profiter d’une baisse de taux d’emprunt.
  • Obtenir une condition d’offre encore plus attractive que la condition initiale.
  • Obtenir un nouveau taux intéressant.
  • Faire baisser le coût total du prêt immobilier.

Renégocier un prêt immobilier implique tout de même la modification du prêt initial ainsi que les termes du contrat. Au fait, il faut savoir présenter les bons arguments pour convaincre la banque de réviser son offre de prêt déjà en cours. L’intérêt est simple :

  • Faire baisser le montant des mensualités restantes.

(Ou bien)

A découvrir également : Comment bénéficier d’un meilleur service de courtage immobilier

  • Raccourcir la durée d’emprunt et régler les mêmes échéances précédentes.

Tout dépend alors des points que l’on souhaite renégocier. En tout cas, pour convaincre la banque de la renégociation du prêt, il faudrait :

  • Attendre le meilleur moment pour renégocier le prêt immobilier.
  • Obtenir une opportunité professionnelle.
  • Que le capital restant à rembourser soit supérieur à 70 000 €.

Les conditions pour renégocier son prêt immobilier

Pour renégocier son prêt immobilier, il faut connaitre les conditions essentielles notamment :

  • La meilleure période pour une bonne renégociation du prêt immobilier.
  • Les termes du contrat qu’il est possible de renégocier.
  • L’évolution de sa situation financière.
  • Le capital restant à payer ou à rembourser.

Concernant le moment idéal pour une renégociation du crédit immobilier, il est conseillé de le faire à la première moitié de son prêt immobilier. La raison est simple, s’il s’agit d’un prêt à taux fixe, une partie du capital et des intérêts a déjà été remboursée chaque mois. Ce qui signifie que :

  • La part des intérêts à rembourser baisse.
  • La part du capital augmente.

Il faudrait aussi tenir compte du taux de prêt qui doit être à 0,7% à un point d’écart que le taux initial.  Le montant du capital restant doit être alors supérieur à 70 000 €.

Quant à la nature de la renégociation du prêt immobilier, le souscripteur peut :

  • Renégocier le montant des mensualités restantes en le réduisant.
  • Renégocier la durée d’emprunt en la faisant diminuer.

Enfin, pour obtenir une renégociation intéressante de son prêt immobilier, il faut également voir situation financière évoluée. Les établissements bancaires accordent souvent cette requête aux emprunteurs ayant obtenu :

  • Une évolution professionnelle.
  • Une augmentation de salaire.
  • Une deuxième source de revenus.

Renégocier son prêt immobilier : les dossiers à constituer

Avant de faire une demande de renégociation de prêt immobilier, il est toujours conseillé de faire une simulation de son prêt immobilier actuel en prenant en compte :

  • Le montant d’emprunt.
  • La durée de l’emprunt.
  • La date de mise en place.
  • Le taux du prêt hors assurance.

Une simulation peut se révéler utile pour évaluer sa chance d’obtenir une réponse favorable auprès de la banque. Outre cela, il est aussi indispensable de constituer un dossier complet et concluant. Parmi les documents à rassembler pour renégocier le prêt immobilier il y a :

  • L’échéancier du crédit actuel.
  • Les papiers d’identité.
  • Les derniers avis d’imposition.
  • Les trois derniers bulletins de salaire.
  • Les derniers relevés bancaires.
  • Les justificatifs d’épargnes ou de placements.

Enfin, un détail et non des moindres, il faudrait aussi se préparer aux frais de dossier et aux frais d’avenant pour la modification du contrat de prêt immobilier. Aussi, il ne faut pas uniquement considérer les termes à renégocier dans son contrat de prêt immobilier. On doit aussi prendre en compte des frais qui en découlent.

Lire aussi : “Comment savoir si on peut faire un prêt immobilier ?